Enfants de Merimanjaka

Pour la scolarisation à Madagascar

2ème épisode…Récit de voyage.


Images de voyages…   Par Joël COMMINSOLI.
Rencontres et sourires…
Souvenirs à partager…
Pour ce nouvel épisode de notre récit, vous allez rencontrer le père PEDRO, distribuer avec nous les courriers entre élèves de Paris & Merimanjaka…
Et nous serons heureux de recevoir vos commentaires….
BONNE LECTURE. 🤓

En Normandie.

Le 26 mai retour en normandie.
A l’initiative des membres normands, avec la mer et le soleil. ☀.
Robert Oberto, secrétaire et normand, vous adresse quelques mots et une belle photo de groupe.

Un message de Robert Oberto, pour faire suite au repas des parrains en Normandie.

Bonjour à tous,

Nous tenons à vous remercier pour votre présence à notre repas annuel.
Cette journée n’a qu’un objectif : nous rencontrer, nous connaître, savoir qu’on habite dans la même ville !!!
Nous avons vécu une belle journée, pleine de convivialité, de bonheur.
Elle s’est terminée par une balade sur la jetée et une photo du groupe.
Nous espérons que cette journée vous a bien plu.
Merci encore et…à l’année prochaine.
 Robert OBERTO.

Rencontre avec le père PEDRO.

Je ne veux pas parler de religion! quelqu’elle soit!.
Je souhaite juste partager avec vous une très belle rencontre, avec un bonhomme… Dans le vrai bon sens du terme. Qui est présent pour les plus pauvres Malgaches depuis plus de 40 ans.

Prêtre catholique depuis plus de 50 ans, arrivé sur l’île rouge en 1975, le père Pedro a créé, avec quelques amis Malgaches, une association pour aider les plus pauvres à Madagascar. L’association Akamasoa, qui signifie « les amis fiables et sincères ».

Le 18 mars tôt le matin, nous sommes partis sur les hauts de Tananarive, pour
assister à une messe catholique, célébrée par le père Pedro.
Dès l’arrivée sur le parking, une foule dense et joyeuse nous accueille et nous sommes littéralement déposés à nos places. Beaucoup d’étrangers sont là, autour de nous. Plusieurs dizaines, peut-être plus. Difficile à dire tant la foule est énorme !
Dans un immense gymnase, un autel est dressé et plusieurs milliers de personnes attentent en chantant que l’office débute.
Ambiance étonnante mêlant le bruit de la foule et le recueillement des fidèles.
Et IL arrive, assez grand, mince, barbe et cheveux blancs.
Armé d’un micro, (indispensable) il officie entouré d’enfants et d’adolescents, habillées de blancs et qui chantent avec lui.
Tout le monde écoute « religieusement » lorsqu’il parle.
Et les chants, les danses ponctuent ces 3 heures de communion.
Nous ne comprenons pas tout, bien sûr, il s’adresse à des Malgaches en malgache.
Mais il « traduit » régulièrement en français. Pour tous ceux qui comme nous, ont souhaité participer à cette véritable fête.
Durant son homélie, il harangue les fidèles, il s’avance dans les travées, il partage avec tous.
Il parle d’humanité, d’altruisme, de solidarité… Redonner de la dignité aux plus pauvres. Croyants ou non, pratiquants ou pas, tous reçoivent ce message de valeurs universelles qui parlent au monde au-delà des croyances, des idéologies ou du sectarisme.
Et pour clore, des enfants par dizaines, forment des danses.
Des chorales se succèdent.
Des guitares et des accordéons sortent de dessous les bancs et diffusent une musique joyeuse et entrainante.
Qui appelle à danser. Ce dont personne ne se prive.
Et le père Pedro, très présent, accompagne et tape dans ses mains.
Au sortir de ce véritable spectacle, nous nous retrouvons au milieu de cette foule, qui attend à nouveau de rencontrer le père !
Il vient serrer des mains, dédicacer ses livres, répondre aux questions de ceux qui comme moi, n’ont pas l’habitude de voir un prêtre booster une assistance avec autant d’énergie. Se déplacer pour chanter et danser avec ses fidèles.
Je ne suis pas le mieux placé pour parler de religion. Mais j’ai tenu à le rencontrer personnellement. Gérard et moi, avons échangé quelques mots avec lui.
Et quand je lui ai fait part du plaisir que j’ai eu à être là, moi qui ne suis pas croyant…
Il a posé ses yeux très bleus sur moi, souriant :
vous aidez des enfants à Madagascar, C’est l’important. Comme moi, différemment peut-être, vous croyez. Vous croyez en l’humanité.
Je souhaite partager ce message avec vous…
Et soyons fiers d’aider les enfants des écoles d’Ambohijanaka et Merimanjaka.

Le village du père Pedro.

L’association et tous les amis du père Pedro accueillent et aident les plus pauvres à se réinsérer dans la société.
Plusieurs dizaines de logements ont été construits sur la « colline de l’espoir » à quelques kilomètres de Tana.
Une centrale photovoltaïque offerte par une société réunionnaise a permis à chaque ménage de recevoir 2 ampoules et une batterie rechargeable.
Mais chacun doit, en échange, une ½ journée de travail… Ce n’est pas de l’assistance mais de la participation.

Cultures et potagers.

Des terrains entourent les petites maisons d’Antolojanahary, le village du père Pedro.
Et tous les habitants cultivent légumes & ceréales, pour eux et leurs familles. À partager largement avec plus pauvre ou moins chanceux !
Cette colline visible de tous est la preuve de la réussite de ses actions.
Nous apportons nous aussi notre petite pierre à la lutte contre l’exclusion à Madagascar.
Depuis plus de 10 ans. Et ça continue. 

 

 Accueil… Sourires & rébus.

Lors de notre arrivée dans les classes du primaire, nous sommes accueillis avec ce rébus… En geste et en paroles!.                                               À vous de jouer.🤔🤔

 

Distribution de courriers entre élèves:     de Paris à Merimanjaka !

Comme chaque année, des élèves de  l’école Charles Péguy, Paris 11èm, ont, sous la férule de Frédéric, leur professeur, écrit un courrier à chaque élève d’une classe de primaire à Merimanjaka.
Nous avions ces missives dans nos bagages et nous les avons distribuées avec force rires et joie.
Et nous avons bien sûr, rapporté les réponses dans nos bagages de retour.
Quel accueil et quelle impatience pour ouvrir les courriers des amis de France.
Des jolis cadeaux accompagnaient les courriers.
Miara & Gérard, Martine & François,
accompagnés d’Alice,
se sont attelés à la  distribution.

de Merimanjaka à Paris !

À Paris aussi la distribution fût l’objet d’une belle fête. À Paris aussi, les petits cadeaux furent légion.

 

MERCI à Frédéric pour cette belle action annuelle.

 

Opérations chirurgicales.

Durant la visite médicale annuelle, le docteur Ny Aina a détecté sur 3 enfants des besoins en chirurgie. Comme pour l’année dernière, EDM a pris en charge ces opérations.
Au grand soulagement des parents qui ne pouvaient pas prendre cette dépense très importante à leur charge. Quelques photos, des sourires et beaucoup de remerciements de la part des parents.
Je tiens à remercier très chaleureusement le Dr Ny Aina pour son engagement sans failles auprès des enfants. Au nom de tous les membres d’EDM.
Le récit de la journée par Miara & Gérard qui comme toujours, ont bien assurés.
Dès 6 h du matin, nous sommes partis avec les trois enfants à opérer (hernies ombilicales) et leurs accompagnateurs.
Arrivée à la clinique vers un peu plus de 7h.
Prise en charge des enfants par l’infirmière en attendant l’anesthésiste et les médecins chirurgiens.
Vers 9h nous avons laissé les enfants et leurs familles aux mains des deux médecins.(dont le Dr Ny Aina).
Vers midi le médecin m’appelle pour dire qu’on peut venir chercher les enfants et que tout s’est bien passé.
Après avoir un peu déjeuné, nous sommes arrivés à la clinique vers 14h. 
Les enfants étaient réveillés et nous avons remis à chacun, un petit cadeau de la part d’EDM.
Après les recommandations et remise des médicaments par le chirurgien, nous avons chargé tout le monde dans la voiture et direction Merimanjaka.
Nous avons déposé chaque enfant et leurs accompagnateurs chez eux.
Évidemment tout le monde vous dit « merci », nous l’avons entendu plusieurs fois dans la journée.
Nous sommes rentrés chez nous vers 16h avec le sentiment du devoir accompli.
Les enfants doivent revoir le médecin lundi en compagnie des parents.
Lors de ses visites, le Docteur Ny Aina a aussi remarqué une malformation sur un quatrième enfant, et ce cas est un peu plus compliqué. Cela dépasse les compétences de la clinique où ont été opérés les autres enfants.
Nous verrons là aussi, comment nous pouvons aider cette famille et nous vous donnerons des nouvelles très vite.                                         Miara & Gérard.
On s’active autour du tout petit. Préparation avant d’entrer au bloc.
Pas très rassuré, mais il est mis en confiance par l’infirmière et la bras de maman.
Maman est rassurée. Tout s’est très bien passé et on attend tranquilement le réveil complet.Gérard est passé distribuer un petit cadeau.
Pour le plaisir…
Les plus grands ont, eux aussi, reçu un cadeau. Pas de jaloux!
Les grands sourires à la sortie de la clinique sont nos plus beaux remerciements.
Triste nouvelle.
Nous apprenons avec tristesse, le décès du papa de Mme Doriche. 
Enseignante depuis de nombreuses années à SJBS, beaucoup d’entre nous ont eu l’occasion de la rencontrer et de l’apprécier.
Nos pensées vont vers elle et sa famille dans ce moment de deuil.

À NOTER…Le 1er DÉCEMBRE 2018.

Lors de notre dernière assemblée générale en janvier 2018, nous avons programmé une rencontre festive, avec tous ceux qui pourront venir nous rencontrer, pour les 10 ans d’EDM. Des contraintes techniques nous obligent à modifier la date initialement retenue (24 novembre 2018).
Alertez vos amis et connaissances,
réservez dès maintenant votre journée du 1er décembre!
Venez nombreux. Nous serons très heureux de vous rencontrer.
Et vous aurez tous les détails de l’organisation danss les prochains numéros, sur facebook, sur notre site internet… À TRÈS BIENTÔT.

Sur vos AGENDAS  🖊📝

Notre association a 10 ANS !
Le bel âge pour une fête entre amis.
Lors de notre dernière AG, Robert HUE a rejoint notre bureau et il est en charge de nous concocter une rencontre… Et il nous donnera régulièrement des nouvelles de ce qu’il nous prépare.
Le SAMEDI 1er DÉCEMBRE 2018.