Enfants de Merimanjaka

Pour la scolarisation à Madagascar

EDM fête ses 10 ans. Intervention de Joël Comminsoli. Mauchamps le 1er décembre 2018.

Bonjour à toutes et à tous,

 Je suis très heureux et très fier de vous souhaiter la bienvenue au nom de tous les membres de notre bureau et de tous ceux qui, depuis plus de 10ans, oeuvrent pour que vive notre association :

Marraines & parrains, adhérents & donateurs, amis fidèles et généreux…

Crée en avril 2008, à l’initiative de Corinne, Enfants de Merimanajaka a vu, année après année, ses actions se développer pour le bien de enfants.

Corinne est la fondatrice et le moteur de ce développement, depuis le début, et, si j’ai eu l’honneur de lui succéder en avril 2017 à la présidence de notre association, elle est à coté de nous, avec nous, au bureau…

 Présidente d’honneur et nous l’en remercions. Elle est la mémoire de ces années et dans quelques instants, je me ferai une joie de lui laisser le micro pour qu’elle « raconte » ce parcours en quelques anecdotes et quelques souvenirs de belles rencontres sur place.

 J’aimerais, puisque nous sommes entre nous, remercier particulièrement les membres du bureau, indispensables bénévoles, travailleurs et efficaces, pour tout ce qu’ils donnent à notre association. Pour les enfants et pour la réussite de nos projets.

Miara /Bodo… notre vice-présidente, qui, grâce à sa culture Fanco-Malgache est un rouage essentiel pour les prises de décisions sur place. Sa parole est attendue et écoutée. Ses relations avec les autorités sur place, les assistantes sociales, les enseignants, l’équipe médicale, sont largement facilitées par sa double culture, bien sûr, mais aussi et surtout par sa gentillesse et son approche altruiste. Merci beaucoup Bodo.

Je ne peux pas parler de Boude sans parler de Gérard ! Il est, lui aussi, présent à Madagascar plus de 6 mois dans l’année, et s’il pas la « naissance Malgache » il s’est assez vite coulé dans le paysage. Il gère avec brio les relations parrains/filleuls, depuis la commission de parrainage jusqu’à l’admission au programme, et à la collecte auprès des écoles, des notes des enfants parrainés.

Nous rendons la remise de ces notes obligatoire, car elles  nous assurent de la présence et de l’assiduité des enfants à l’école Gérard est aussi très présent avec Bodo auprès des autorités et de l’équipe médicale. Sans oublier le règlement, le suivi et la gestion au plus près de la cantine.                      Merci Gérard.

Un autre poste très important au sein du bureau… et très prenant : le secrétariat, assuré efficacement par Robert OBERTO. Grâce à un suivi parfait des dons, à une maitrise de la base de données, il gère les rappels et la réception des cotisations, les reçus fiscaux annuels, l’accueil et les remerciements de chaque nouveau donateur… Il est aussi le relais en France, indispensable à Gérard, pour la distribution des notes trimestrielles auprès des marraines et parrains. Grâce à lui, vous recevez régulièrement des nouvelles de vos filleuls.    Roberto mérite lui aussi nos remerciements.

L’argent, vous le savez, est le nerf de cette guerre contre la pauvreté. La fonction de trésorier est assurée depuis toujours par Jean-Luc et nous en sommes fiers. Il contrôle et suit chaque dépense et cela nous permet de pouvoir vous assurer que plus de 97% de vos dons sont directement affectés au bénéfice des enfants ! Il est en outre le spécialiste informatique avec la gestion du site internet et de la base de données. Et il a une excellente connaissance du fonctionnement des associations. Ça aide…                              Merci à toi Jean-Luc.

Cette année, nous avons accueilli Robert HUE, au sein de notre bureau. Il a eu pour mission, la préparation et l’organisation de cette journée. Nous sommes là aujourd’hui grâce à lui. C’est une réussite. Qu’il en soit remercié.

Un point important : nous sommes les uns et les autres éloignés et il ne nous est pas toujours très facile de nous réunir. Nous travaillons beaucoup par mails et/ou par téléphone. Et comme chacun se sent responsable et engagé, cela ne nous pose pas de problème.

Je souhaite aussi remercier des amis fidèles, de longue date et très assidus :

Tout d’abord et il est avec nous aujourd’hui, Frédéric,professeur d’une classe de CM1 à l’école Charles Péguy à Paris. Depuis le début d’EDM, toute sa classe entretient une correspondance épistolaire avec une classe de CM1 de l’école Saint-Jean-Baptiste de la Salle à Merimanajaka.J’ai eu personnellement l’occasion de remettre ces courriers dans chacune des écoles et je ne peux décrire la joie et l’attente que procure ces échanges. Merci Frédéric.

Le lycée/collège Charles Péguy à Paris et celui de Bobigny, nous adressent régulièrement des dons importants, collectés par leurs soins au travers d’actions initiées par les professeurs et leurs élèves.                                          Je leur adresse ici à tous nos plus chaleureux remerciements.

D’autres écoles nous aide, notamment dans la collecte de jouets, de dentifrices et brosses à dents, de vêtements… Merci à Rodolphe et ses élèves à Caen. Merci à Armel et ses élèves du lycée de Villeneuve St Georges. Armel est lui aussi présent dans cette salle.

Je ne veux oublier personne et je remercie encore une fois,chaque donateur, quelque soit sa participation, qu’il soit avec nous depuis plusieurs années ou qu’il vienne de nous rejoindre…

Je ne souhaite pas vous abreuver de chiffres, mais un petit rappel est nécessaire avant de passer à nos projets en cours et à venir :

Nos actions portent sur une commune :Ambohijanaka à 12kms au sud de Antananarivo. Plus de 20 000 habitants et une douzaine de fokontany. Une particularité de cette commune vient du fait que plus de32% de sa population a entre 6 et 17 ans… ce qui représente 6500 enfants en âge d’être scolarisés. Nous ne manquons pas travail !

En 2018, nous avons parrainé près de 300 enfants : pour aider des familles nécessiteuses, des orphelins de père, de mère ou des 2… Frais de scolarité et fournitures scolaires, sacs à dos et dictionnaires sont distribués, à chacun, grâce à vos dons.

Nous avons participé très largement au financement de plus de 55 000 repas. Nous avons financé 330 visites médicales, des contrôles et des soins dentaires… Nous organisons un contrôle de la santé visuelle des enfants, grâce à une ophtalmologue, qui comme le médecin et le dentiste ne compte pas son temps pour le bien des enfants. Suite aux visites médicales, et sur les conseils du médecin, nous avons financé des opérations chirurgicales nécessaires !

Que les familles ne pouvaient pas financer ! Nous fournissons les médicaments si besoin, à ceux qui n’ont pas l’Ostie.(l’équivalent malgache de la sécurité sociale). Et les montures de lunettes Nous participons aussi au financement d’une sortie scolaire chaque année. Pour le plaisir des enfants qui voyagent très peu Et la distribution de vêtements, de jouets, de dentifrices, de brosses à dents… Tout est collecté en France et amené sur place par nos soins, ou par nos amis, ou les amis de nos amis.

Mais ce qui est fait et bien fait, nous engage à continuer. Avec d’autres projets en cours et à venir…

La réussite scolaire de certains de nos filleuls, fait que, aujourd’hui quelques uns ont leur BAC et entrent dans les hautes études.Cela coûte cher. Et certaines familles ne peuvent pas assumer ce coût !

Devons-nous les abandonner alors qu’ils peuvent devenir les hommes et les femmes qui participeront demain à l’essor de la nation malgache ? Nous avons pris le parti d’étudier avec bienveillance chaque demande d’aide émanant de filleuls qui souhaitent continuer leurs études. De les aider dans la mesure de nos moyens et de leur réussite. Parce que aider des enfants à aller à l’école, aide aussi et beaucoup les familles, Bodo et Gérard travaillent sur place, avec les assistantes sociales, à la recherche des plus fragiles. Pour l’éducation, qui comprend la lecture et le calcul bien sûr, mais aussi pour apprendre à vivre en communauté avec des règles, notamment d’hygiène !

Chaque année nous « récupérons » des enfants, qui sans nous resteraient dans la rue, ou travailleraient dans les champs dès leur plus jeune âge ! Nous en sommes très heureux, car nous aidons des familles méritantes.

Tous ceux qui, comme moi, ont eu la chance de se rendre à Madagascar, ont pu apprécier la gentillesse et le sourire de ses habitants.

Ils ne manquent pas de courage et ils nous témoignent de leur gratitude à chacune de nos visites. Mais la réussite des enfants (100% ont été reçu au CEPE en 2018 !) et leurs sourires sont nos plus belles récompenses.

10 ans c’est peu et c’est beaucoup. Mais c’est surtout 10 ans d’expériences acquises et qui aujourd’hui nous donne de la crédibilité, notamment auprès des malgaches.

C’est ainsi que nous avons décidé à compter de la rentrée scolaire 2017, d’ouvrir les parrainages à tous les enfants de la commune d’Ambohijanaka, quelque soit l’école fréquentée ! publique ou privée… Nous avons décidé de participer à la fourniture de denrées pour aider à créer des cantines sur place, à l’école. La cuisine est faite par des parents d’élèves.

Toutes ces décisions prises par notre bureau, ont plusieurs conséquences: La première et non des moindres, est le travail que cela représente pour Bodo et Gérard. Gestion des familles et des enfants, règlement et suivi desdépenses, contrôle de l’assiduité des élèves, distribution des fournitures, de vêtements ETC… Heureusement, ils accueillent une aide précieuse depuis quelques semaines. Ils vous en parleront dans quelques instants.

 La seconde conséquence est que nous avons besoin denouveaux parrains pour les enfants, de nouveaux donateurs pour la cantine. Nous avons encore et toujours besoin de vous.De votre générosité et de votre fidélité.

Merci de relayer ce message. Merci de continuer à nous aider à aider les enfants. Et nous ne manquerons jamais de vous tenir informé de nos actions : Au travers du fil EDM, que vous recevez régulièrement et que vous lisez attentivement ! J’en suis persuadé… Par notre site Internet, qui est en cours de RE construction, pour vous apporter encore plus d’infos. Par notre page facebook et peut-être d’autres réseaux.

Mais surtout par le bouche à oreille : parlez-en autour de vous. Faites connaître notre, VOTRE association. Nous avons besoin de vous, nous comptons sur vous, et nous sommes certains de ne pas être déçus.

Je vais maintenant passer la parole à Corinne, et sachez que tous les membres du bureau sont à votre écoute durant toute cette journée : Pour répondre à vos questions, pour échanger, pour recueillir vos idées… pour nous aider à faire encore et toujours mieux. Pour les enfants.

Je vous remercie de votre attention. Bonne journée.

À VOS AGENDAS…

Nous organisons une grande fête pour cet anniversaire.

Elle se tiendra samedi 1er décembre 2018
à la salle polyvalente de MAUCHAMPS, toute la journée à partir de 10 heures.

L’entrée est gratuite et nous vous y convions avec grand plaisir.
Mais, pour des raisons pratiques, nous vous invitons à vous inscrire.
Merci d’avance, à bientôt.

Un simple clic pour vous inscrire à ce rendez-vous.


JE M’INSCRIS DÈS MAINTENANT

Protection et validation de vos données personnelles.

Vous avez tous entendu parler du RGPD, ou Règlement Général sur la Protection des Données, effectif à compter du 25 mai 2018.
Cette loi renforce vos droits de consommateurs et oblige les organisations à gérer vos données avec plus de soin et de transparence.
Grâce à un clic sur le lien ci-dessous, vous pourrez valider vos coordonnées et continuer de recevoir nos newsletters sur les actions menées à Madagascar au profit des enfants.
Photos, textes et informations sont à l’usage des amis de notre association dont vous faites partie.                                                   Et nous vous en remercions.